Profil socio-sanitaire et consommation de soins des personnes en incapacité de travail primaire

Cette recherche s’inscrit dans la constatation générale que le nombre de personnes en incapacité a augmenté considérablement au cours des dernières années, ainsi que les indemnités versées, ce qui a entrainé la prise de mesures réglementaires visant à maitriser l’évolution de ces dépenses.

L’IMA, qui dispose de chiffres nationaux sur l’incapacité de travail, mais également sur le profil des personnes ainsi que sur leur consommation en soins de santé, a tenté d’objectiver cette évolution sur base des données à sa disposition.

Dans cette première étude dans le domaine de l’incapacité de travail, l’IMA examine le profil des personnes en incapacité primaire de travail. Cette recherche sera prochainement suivie d’une analyse longitudinale de l’incapacité primaire de travail dont l’objectif est de mesurer l’impact socio-économique de l’incapacité de travail, de suivre l’état de santé au cours de l’incapacité de travail et d’évaluer le niveau de santé avant et au cours de l’incapacité de travail.

  • Dans une première partie, la typologie s’intéresse à la population des titulaires indemnisables primaires qui ont potentiellement droit aux indemnités d’incapacité de travail et les assurés qui ont eu au moins un jour d’indemnisation au cours des années 2007, 2010 et 2015, avec le but d’établir un profil démographique et socio-économique et de suivre l’évolution au cours du temps. Un régression logistique a été utilisée pour estimer la probabilité d’avoir au moins un jour d’incapacité primaire indemnisé, en tenant compte des caractéristiques démographiques et socio-économiques de la personne.
  • Dans la seconde partie du rapport, au départ des données de l’année 2015, l’état de santé des titulaires en incapacité primaire de travail est analysé.