À la demande de l’INAMI, l’AIM a récolté les données concernant le nombre de séjours classiques par semaine entre le 6 janvier 2020 et le 30 août 2020, et a comparé ces chiffres aux données hebdomadaires de 2019 à la même période.

En mars, le gouvernement a ordonné à tous les hôpitaux de suspendre à partir du 14 mars et jusqu’à nouvel ordre tous les examens, consultations et interventions non urgents, faisant chuter le nombre d’admissions hebdomadaires jusqu’à environ 20 000 les semaines qui ont suivi cette annonce, contre une moyenne de 35 000 en 2019. L’activité en maternité, où le recul observé est moins marqué, constitue l’exception à cette importante diminution.

À partir du 4 mai, les hôpitaux ont pu reprendre partiellement leurs activités normales. Cette mesure s’est à nouveau traduite par une augmentation des chiffres cette semaine-là ainsi que les semaines suivantes.

Ces chiffres ne tiennent pas compte des hospitalisations de jour et des admissions en hôpital psychiatrique. Enfin, ces premières statistiques ne nous disent rien sur la durée des admissions ni sur la charge de travail pour le personnel médical et soignant.